Allianz premier réassureur de l'avion d'AirAsia disparu

lundi 29 décembre 2014 15h23
 

HONG KONG/FRANCFORT, 29 décembre (Reuters) - Allianz pourrait devoir répondre à des demandes d'indemnisation d'un montant global d'au moins 100 millions de dollars (82 millions d'euros) en lien avec la disparition d'un avion d'AirAsia au large des côtés indonésiennes alors qu'il transportait 162 personnes.

Le groupe allemand d'assurance a déclaré lundi être le principal réassureur du vol. Il était déjà le principal réassureur du vol MH370 de Malaysia Airlines disparu en mars au-dessus de l'océan Indien ainsi que celui du MH17, un autre avion de Malaysia Airlines abattu en juillet au-dessus de l'Ukraine.

L'avion d'Indonesia AirAsia disparu dimanche matin s'est très probablement abîmé en mer mais sa trace n'a pas encore été retrouvée, ont annoncé les autorités indonésiennes.

Dans un communiqué, Allianz a déclaré qu'il était "bien trop tôt pour faire des commentaires sur les informations liées à cet incident (...), sinon pour dire que nos pensées et nos prières vont à tous ceux qui sont affectés par la disparition de ce vol."

Un courtier en assurance aérienne a déclaré que le coût global de cette disparition pourrait se situer entre 100 et 200 millions de dollars, dont environ 45 millions pour l'avion.

Tous les coûts ne seraient pas à la charge d'Allianz mais l'assureur s'est refusé à toute précision sur son exposition et sur l'identité des autres assureurs de l'Airbus A320-200.

La Convention de Montréal sur la responsabilité des transporteurs aériens plafonne à environ 165.000 dollars (135.000 euros) l'indemnité initiale par passager mais ce montant peut augmenter si la responsabilité de la compagnie est engagée, par exemple en cas d'erreur de pilotage.

"Ce sera la même chose que pour le MH370 et le MH17 dans la mesure où il existe des obligations minimales d'assurance que doivent respecter toutes les compagnies, mais si une négligence peut être établie, il n'y a pas de limite en terme d'indemnisation", explique John Ribbands, avocat et expert indépendant en assurance aérienne.

Dans une étude récente, Allianz soulignait que l'on recense aujourd'hui moins de deux morts pour 100 millions de passagers transportés sur des vols commerciaux, contre 133 morts pour 100 millions de passagers dans les années 1960.   Suite...