Shenzhen limite à son tour les ventes de voitures en Chine

lundi 29 décembre 2014 11h52
 

SHANGHAI, 29 décembre (Reuters) - La ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine, a annoncé lundi qu'elle limiterait désormais les ventes de voitures neuves, suivant en cela l'exemple de Pékin, Shanghaï, Canton ou Tianjin pour tenter de lutter contre la pollution.

Ce mouvement risque d'accentuer le ralentissement du marché automobile chinois et devrait contraindre des grands constructeurs comme General Motors ou Volkswagen à accélérer leur développement dans les villes de moindre importance dans l'ouest de la Chine.

Les autorités de Shenzhen ont précisé sur internet que le nombre de voitures neuves vendues dans la ville serait limité à 100.000 par an. (Samuel Shen et Adam Jourdan; Bertrand Boucey pour le service français)