Corée-LG perquisitionné, différend machines à laver avec Samsung

vendredi 26 décembre 2014 12h33
 

SEOUL, 26 décembre (Reuters) - Des enquêteurs ont perquisitionné le siège de LG Electronics vendredi dans le cadre d'une enquête visant à déterminer si des salariés du géant électronique sud-coréen avaient endommagé des machines à laver de son grand rival Samsung Electronics dans des magasins en Allemagne.

Selon l'agence de presse Yonhap, les enquêteurs ont notamment fouillé dans les bureaux du directeur général de la division électro-ménager de LG, situés à Séoul.

Un porte-parole de LG Electronics n'a pas voulu faire de commentaire. De leur côté, les enquêteurs n'étaient pas disponibles pour réagir.

Samsung et LG se font concurrence dans un vaste nombre de domaines, allant de l'électro-ménager aux smartphones en passant par les téléviseurs.

Samsung a demandé au bureau d'un procureur de Seoul d'enquêter sur un incident qui, selon Samsung, a vu des salariés de LG casser volontairement plusieurs de ses machines à laver haut de gamme en septembre en Allemagne.

Samsung a porté plainte contre ces salariés tandis que la porte-parole de LG a dit que l'entreprise avait de son côté porté plainte contre les salariés de Samsung. (Hyunjoo Jin, Benoît Van Overstraeten pour le service français)