USA/Casinos-Caesars rachète une filiale pour restructurer une dette

lundi 22 décembre 2014 18h02
 

22 décembre (Reuters) - Caesars Entertainment a annoncé lundi le rachat de sa filiale Caesars Acquisition dans le cadre d'une opération toute en actions qui permettra au numéro un mondial des casinos de restructurer la dette d'une autre de ses filiales, Caesars Entertainment Operating (CEOC), sans avoir besoin d'aide extérieure.

CEOC, dont l'endettement s'élève quelque 18,4 milliards de dollars (15 milliards d'euros), a annoncé vendredi son intention de se mettre d'ici la mi-janvier sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

En 2008, CEOC avait été racheté pour environ 30 milliards de dollars par les fonds d'investissement Apollo Global et TPG Capital, qui avaient ensuite retiré l'entreprise de la cote.

Les opérateurs de casinos sont confrontés à un ralentissement de la croissance aux Etat-Unis, en raison de la démultiplication du nombre d'établissements de jeux.

Caesars Entertainment a précisé qu'il échangerait 0,664 action ordinaire de classe A par action Caesars Acquisition.

Sur la base des cours de clôture de vendredi, cela valorise la transaction à 1,22 milliard.

Vers 17h00 GMT, le titre Caesers Entertainment bondissait de 14,97% à 15,51 dollars et celui de Caesars Acquisition de 6,24% à 10,05 dollars alors que l'indice S&P 500 était de son côté inchangé.

L'entité née du rapprochement entre Caesars Entertainment et Caesars Acquisition aura une capitalisation boursière de 3,2 milliards de dollars, ont précisé les deux entreprises.

Le directeur général de Caesars Entertainment Gary Loveman sera le président-directeur général de l'entreprise fusionnée. Il supervisera également la restructuration de CEOC. (Shivam Srivastava et Rohit T.K. à Bangalore, Benoît Van Overstraeten pour le service français)