** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

lundi 22 décembre 2014 18h11
 

PARIS, 22 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont enregistré lundi
une quatrième séance de hausse en clôture à la faveur d'un espoir de
stabilisation des cours du pétrole et du rouble et de nouveaux appels à des
rachats d'obligations souveraines de la Banque centrale européenne (BCE) dans
des marchés volatils à l'approche des fêtes de Noël.    
    À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 12,78 points, soit 0,30% à
4.254,23 points. Le Footsie britannique a pris 0,48% et le Dax allemand
 0,81%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,43%
et le FTSEurofirst 300 0,39%.
    Les gains ont été confortés par publication de la statistique sur la
confiance du consommateur en zone euro ressortie à -10,9 en décembre, contre -11
attendu et -11,5 en novembre.
    Les propos de Luc Coene, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, disant
que l'institution devait commencer à racheter des obligations souveraines pour
restaurer la confiance des investisseurs et éloigner le spectre de la déflation
en zone euro, ont également soutenu la cote. 
    Les investisseurs sont par ailleurs portés par l'espoir de voir la Grèce
parvenir à éviter des élections législatives anticipées après l'offre du Premier
ministre Antonis Samaras d'élargir sa coalition aux élus indépendants en échange
de leur soutien à son candidat à la présidentielle    
    Au moment de la clôture en Europe, les trois principaux indices new-yorkais
étaient également dans le vert. La hausse est toutefois freinée par les chiffres
des reventes de logements aux Etats-Unis, ressorties au plus bas depuis six mois
.
    Sur le plan sectoriel, l'indice européen de l'énergie abandonne
0,53% en raison de la volatilité sur les cours des valeurs pétrolières qui ont
passé la séance alternativement dans le rouge et le vert.
    A la clôture, Total perd 0,05%, Neste Oil 0,6% et
Seadrill 0,96%, mais Statoil gagne 0,91% et Maurel et Prom
 0,52%.  
    Soitec a dévissé de 54,50%. Le fabricant français de matériaux
semi-conducteurs a annoncé qu'il révisait ses objectifs financiers pour 2015 et
2016 à la suite notamment d'un important revers sur un projet de centrale
solaire aux Etats-Unis. 
    Sur le marché des changes, l'euro est en hausse de 0,22% par rapport
au dollar après avoir testé son plus bas de deux ans, près de 1,2220 dollar. La
devise européenne reste fragilisée par les anticipations de nouvelles mesures
d'assouplissement monétaire de la BCE alors que la Réserve fédérale américaine
projette de faire le contraire et de relever ses taux directeurs. 
    Le rouble reprend 4% face au dollar à 56, après avoir
abandonné près de la moitié de sa valeur depuis le début de l'année.
  
    Le baril de Brent de mer du Nord se maintenait tout juste au-dessus
des 60 dollars (-2,1% à 60,08 dollars) au moment de la clôture en Europe. 
 
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)