MARCHES 2015-Préférence pour les actions de la zone euro

lundi 22 décembre 2014 14h18
 

* Groupama AM penche pour les actions américaines

* Chute du pétrole favorable aux pays développés

* Hausse du dollar favorable à la zone euro

par Raoul Sachs

PARIS, 22 décembre (Reuters) - La préférence pour les actions de la zone euro dans les stratégies d'allocation d'actifs en 2015 dépasse de peu la préférence pour les actions américaines : les tenants de la zone euro invoquent les politiques ultra-accommodantes des banques centrales européenne et japonaise, tandis que les autres s'appuient davantage sur les fondamentaux économiques.

Plusieurs responsables de grandes sociétés de gestion ou de brokers ne manquent pas de rappeler que fin 2013, la quasi-totalité d'entre eux tablaient par exemple sur une forte remontée des taux longs américains et, dans leur sillage, sur une remontée plus modérée des taux longs européens.

Or ces taux n'ont jamais été aussi bas qu'en 2014, y compris aux Etats-Unis où, depuis fin octobre, la Réserve fédérale a arrêté un programme d'assouplissement quantitatif (QE) qui aura duré six ans et porté son bilan à quelque 4.000 milliards de dollars.

Echaudés en 2014, les responsables de l'allocation d'actifs assortissent leurs convictions d'une "grande flexibilité" et "grande sélectivité" dans leur mise en oeuvre.

Les actifs risqués de la zone euro (actions, dettes des entreprises et dettes souveraines des pays périphériques) vont bénéficier d'un environnement de taux très bas qui sera entretenu par la Banque centrale européenne qui, comme la Banque du Japon, devrait prendre le relais de la Fed via un QE à l'européenne qui doit permettre d'augmenter la taille de son bilan d'environ 1.000 milliards d'euros.   Suite...