Pyongyang n'a rien à voir avec le piratage de Sony, dit un diplomate

vendredi 19 décembre 2014 19h57
 

NATIONS UNIES, 19 décembre (Reuters) - La Corée du Nord n'a rien à voir avec la cyberattaque massive dont a été victime le studio hollywoodien Sony Pictures, a affirmé vendredi un diplomate nord-coréen en poste aux Nations unies, rejetant les accusations des autorités américaines.

"La République populaire démocratique de Corée (RPDC) n'est pas mêlée à cela", a-t-il dit à Reuters sous couvert d'anonymat.

Le FBI avait annoncé un peu plus tôt dans la journée avoir établi la preuve que le gouvernement nord-coréen est responsable du piratage de la filiale du groupe Sony. (voir )

Les pirates informatiques ont exigé et obtenu de Sony Pictures qu'il renonce à la sortie de "The Interview", une comédie dans laquelle les acteurs Seth Rogen et James Franco incarnent des journalistes recrutés par la CIA afin d'assassiner le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. (Louis Charbonneau; Henri-Pierre André pour le service français)