La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 19 décembre 2014 18h18
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 19 décembre (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi
à la Bourse de Paris, qui a fini en légère baisse une nouvelle
séance volatile, la décision de S&P de dégrader plusieurs
banques italiennes compte tenu du risque économique en Italie
ayant pesé sur un marché rendu euphorique jeudi par les
dernières déclarations de la Fed. 
    L'indice CAC 40 a cédé 0,18% à 4.241,65 points,
limitant à 3,23% son gain sur la semaine :
    
    * AIR FRANCE-KLM a chuté de 8,08% à 7,632 euros,
son repli le plus élevé depuis le 8 juillet et la plus forte
baisse du SBF 120 dans des volumes ayant représenté
2,1 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur
Euronext. Le groupe franco-néerlandais a pâti de son troisième
avertissement sur résultats de l'année. 
    
    * ALSTOM (-3,88% à 26,645 euros) a accusé la plus
forte baisse du CAC 40. Le groupe a annoncé qu'il prendrait en
charge une amende qui résulterait d'un accord avec la justice
américaine dans une affaire de corruption présumée bien que
General Electric se soit engagé à supporter tous les
passifs et risques associés au pôle énergie du groupe français.
 
    Par contre, THALES a gagné 3,75% à 45,10 euros.
Alstom est intéressé par l'activité de signalisation
ferroviaire de Thales, a déclaré Patrick Kron, le PDG d'Alstom,
lors de l'assemblée générale du groupe, précisant toutefois que
cette activité n'est pas à vendre. 
    
    * SANOFI a perdu 1,04% à 75,38 euros avec son
indice sectoriel européen (-0,69%, plus forte baisse
sectorielle en Europe), plombée par Roche (-6,34%), qui
a annoncé l'arrêt d'une importante étude clinique sur un
traitement expérimental de la maladie d'Alzheimer.
 
    
    * Les BANQUES de la zone euro ont reculé de 1,19%
dans le sillage des établissements italiens (-2,13%)
à la suite de la décision de S&P. SOCIETE GENERALE a
perdu 2,16% à 34,46 euros et BNP PARIBAS 1,61% à
48,445 euros. 
    
    * En revanche, SOLVAY a progressé de 2,15% à
109,30 euros, plus forte hausse de l'indice CAC 40. Plusieurs
investisseurs jugent le groupe de chimie sous-valorisé avec un
ratio cours sur bénéfices attendus (PE) de 13,3 contre 15,1 en
moyenne pour ses concurrents européens, selon des données
Thomson Reuters.
    
    * Les SECTEURS de l'ENERGIE (+1,75%) et des
RESSOURCES de BASE (+2,2%) ont enregistré les plus
fortes hausses sectorielles en Europe à la faveur d'une hausse
des cours des matières premières (+2,1% pour le baril de Brent
 et +1,2% pour le cuivre vers 18h).
    APERAM a gagné 2,22% à 24,67 euros, ARCELORMITTAL
 1,14% à 9,227 euros, TECHNIP 0,7% à 50,10
euros et TOTAL 0,07% à 42,86 euros.
        
    * De nombreuses VALEURS de RENDEMENT ont été recherchées
dans l'environnement actuel de taux bas.
    UNIBAIL-RODAMCO (rendement du dividende de 4,32%,
selon des données Thomson Reuters) s'est octroyé 1,94% à 210,10
euros, ORANGE (rendement de 4,98%) a pris 1,42% à
14,245 euros et VEOLIA ENVIRONNEMENT (rendement de
4,76%) a progressé de 0,48% à 14,765 euros.

    * Les SSII ont été entourées à la suite de la publication
trimestrielle de l'américain Accenture, qui a relevé sa
perspective de chiffre d'affaires annuel après des résultats
meilleurs qu'attendu lors de son premier trimestre fiscal. (La
dépêche en anglais )
    SOPRA a bondi de 7,29% à 64,91 euros, plus forte
hausse du SBF 120, et STERIA de 7,6% à 16,14
euros alors que leurs actionnaires convoqués en assemblée
générale extraordinaire se sont prononcés en faveur de la fusion
des deux groupes. 
    ATOS (+6,19% à 63,50 euros) a également annoncé le
rachat des activités informatiques de Xerox pour 840
millions d'euros, en précisant qu'il triplerait ainsi sa taille
aux Etats-Unis et deviendrait un des leaders mondiaux du
secteur. 
    ALTEN a grimpé de 3,5% à 34,05 euros. 
    
    * SARTORIUS STEDIM (+3,49% à 164,50 euros) a
inscrit un nouveau plus haut à 167,70 euros en séance sur fond
d'optimisme croissant à l'égard du groupe et sur ses
perspectives de croissance.
       
    * CLUB MEDITERRANÉE a clôturé à 25 euros (+0,4%),
soit au-dessus de la nouvelle surenchère du conglomérat chinois
Fosun à 24,60 euros par action, qui poursuit ainsi la
bataille qui l'oppose au financier italien Andrea Bonomi pour le
contrôle du groupe de loisirs. 
    
    * ADOCIA s'est envolé de 37,3% à 37,40 euros après
que la société française de biotechnologie a annoncé une
alliance avec l'américain Eli Lilly portant sur le
codéveloppement d'une insuline ultra-rapide pour traiter le
diabète de type 1 et 2. 
      
    * AB SCIENCE a fini sur un bond de 9,5% à 12,22
euros après des résultats cliniques positifs d'une étude de
phase 2 de sa molécule vedette, le masitinib, chez les patients
atteints de cancer colorectal non opérable et métastatique, en
rechute après un traitement en première ligne. (Le communiqué :
bit.ly/1x2Iezn)
    
    * HEURTEY PETROCHEM (+4,17% à 26,20 euros) a
signé plusieurs contrats pour un montant total de 56 millions
d'euros dans le cadre d'un projet majeur de raffinage au
Moyen-Orient. (Le communiqué : bit.ly/13ghAFs)
    
    * HI-MEDIA était suspendue ce vendredi en Bourse.
Le groupe a annoncé qu'il prévoyait de scinder ses activités via
l'introduction en Bourse l'an prochain de sa division dédiée au
paiement en ligne, HiPay. La cotation du titre reprendra lundi.
 
    

 (Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par
Dominique Rodriguez)