Alstom-La cession de l'énergie finalisée au T2 2015-Kron

vendredi 19 décembre 2014 08h21
 

PARIS, 19 décembre (Reuters) - Patrick Kron, le PDG d'Alstom , a confirmé vendredi dans une interview au Figaro espérer boucler au deuxième trimestre 2015 l'opération de cession de ses activités dans l'énergie à l'américain General Electric.

Une assemblée générale d'Alstom est réunie le même jour à 10h30 pour valider la cession de ce pôle énergie au conglomérat américain pour un montant de 12,35 milliards d'euros.

"Si nos actionnaires l'approuvent, il nous restera à obtenir un ensemble d'autorisations, notamment des autorités de concurrence dans 25 pays environ, pour finaliser la transaction, j'espère au deuxième trimestre 2015" a-t-il déclaré au quotidien.

Cette opération débouchera sur la distribution aux actionnaires d'Alstom de "3,5 à 4 milliards d'euros" de dividendes, a-t-il rappelé.

Avec la cession des activités énergies et l'acquisition des activités signalisation de GE, Alstom se recentrera sur le métier des transports et devenir un des acteurs majeurs du marché.

"C'est une entreprise non seulement viable mais robuste, qui n'a pas besoin de se lancer dans de grandes fusions. Cela dit, elle regardera évidemment les opportunités de consolidation qui se présenteront" a déclaré Patrick Kron.

A la tête de l'entreprise depuis 2003, le PDG du groupe français a également annoncé qu'il souhaitait superviser la cession du pôle énergie avant de passer la main au président de la branche ferroviaire du groupe, Henri Poupart-Lafarge.

Il a réaffirmé également qu'il n'était pas candidat au poste de directeur général de Sanofi, dont il est un des administrateurs.

"Je ne suis ni candidat ni, à ma connaissance, inscrit sur une quelconque liste de potentiels directeurs généraux" a-t-il déclaré à ce sujet.

Sanofi a annoncé jeudi en conseil d'administration que ses consultations pour trouver un successeur à Christopher Viehbacher à sa direction générale se poursuivaient sans donner aucune indication en matière de calendrier, a déclaré à Reuters une source proche du laboratoire pharmaceutique. (Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)