Moscou juge inacceptables les nouvelles sanctions sur la Crimée

jeudi 18 décembre 2014 15h48
 

MOSCOU, 18 décembre (Reuters) - Le ministère russe des Affaires étrangères a jugé jeudi "absolument inacceptables" et "discriminatoires" les nouvelles sanctions de l'Union européenne qui restreignent encore les investissements en Crimée, région d'Ukraine annexée en mars dernier par la Russie.

"Bruxelles doit comprendre que la Crimée et Sébastopol sont une partie inséparable de la Russie", dit le ministère dans un communiqué. "Nous jugeons absolument inacceptable toute discrimination contre les habitants de la Crimée et de Sébastopol fondée sur des motifs politiques."

La péninsule de Crimée, par la volonté du pouvoir soviétique de l'époque, avait été rattachée à l'Ukraine en 1954.

L'Union européenne a renforcé jeudi les restrictions imposées sur les investissements en Crimée. Ces mesures, qui prendront effet dès samedi, visent notamment les activités russes d'exploration pétrolière et gazière en mer Noire ainsi que le tourisme dans la péninsule.

Les Vingt-Huit se retrouvent jeudi et vendredi à Bruxelles pour un sommet européen au cours duquel seront discutées les questions de la crise ukrainienne et des relations avec Moscou. (Gabriela Baczynska, Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)