Barclays-Les fonds mis de côté pour les changes insuffisants-DG

jeudi 18 décembre 2014 00h58
 

18 décembre (Reuters) - Les 500 millions de livres (631 millions d'euros) provisionnés par Barclays en vue d'un règlement à l'amiable des enquêtes sur des manipulations présumées du marché des changes ne seront pas suffisants, a déclaré Anthony Jenkins, directeur général de la banque britannique, lors d'un entretien accordé à Sky News.

"Je pense que le chiffre final sera supérieur à ce montant", a-t-il dit.

Les autorités britanniques, suisses et américaines ont infligé le mois dernier des amendes d'un montant total de plus de 4,3 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros) à six banques, dont UBS, HSBC et Citigroup, dans le cadre de règlements négociés sur des manipulations présumées du marché des changes.

Barclays, un autre acteur majeur du marché des changes, devait initialement faire partie de l'accord mais la FCA a expliqué que son enquête sur les pratiques de la banque britannique se poursuivait.

Anthony Jenkins a dit avoir bon espoir d'arriver à un réglement négocié avec les régulateurs "dans le courant de l'année prochaine". (Ankush Sharma à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français)