LEAD 1 -Une startup US porte plainte contre Orange sur une application

mercredi 17 décembre 2014 22h54
 

(Actualisé avec la réaction de Telesocial)

PARIS, 17 décembre (Reuters) - L'opérateur télécoms Orange est attaqué en justice en Californie par une startup de San Francisco, Telesocial, au sujet d'une application mobile qui permet de passer des appels avec ses amis sur le réseau social Facebook, rapporte le Financial Times.

Selon le quotidien, Telesocial soutient que l'application PartyCall, lancée en novembre 2012 par Orange, est basée sur ses propres lignes de codes qu'elle avait partagées avec le groupe français lors de pourparlers en vue d'un accord qui ont par la suite été abandonnés par l'opérateur.

La plainte de Telesocial contient notamment des registres de serveurs montrant, selon la start-up, que des salariés d'Orange ont accédé sans autorisation à ses serveurs "pour copier et reconstituer l'application propriétaire de Telesocial et les technologies associées".

"Au cours des six derniers mois, deux juridictions françaises distinctes, dont la cour d'appel de Paris, ont débouté TeleSocial de ses demandes. Cela nous conforte dans l'idée que les requêtes de Telesocial sont totalement infondées", a fait savoir Orange dans une déclaration transmise par email.

"Ce n'est pas Telesocial mais Orange qui a été débouté à deux reprises en France", a répondu un porte-parole de la startup, précisant que Telesocial n'avait pas, à ce stade, assigné au fond l'opérateur en France. (Ankush Sharma à Bengaluru, Gwénaëlle Barzic et Pascale Denis pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)