LEAD 1-Les exportations japonaises augmentent moins vite

mercredi 17 décembre 2014 03h40
 

(Actualisé avec contexte, réactions)

TOKYO, 17 décembre (Reuters) - Les exportations du Japon ont progressé nettement moins vite que prévu en novembre malgré l'affaiblissement du yen, en raison notamment du ralentissement de la demande en Asie et en Europe.

Même si novembre constitue un troisième mois consécutif de hausse, cette progression de 4,9% sur un an est inférieure aux 7,0% attendus par les économistes interrogés par Reuters et aux 9,6% enregistrés en octobre, montrent les statistiques publiées mercredi par le ministère des Finances.

Les débouchés extérieurs constituent pourtant un enjeu de taille pour l'économie japonaise, tombée en récession au troisième trimestre sous l'effet du choc en avril de la hausse de trois points de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

"Les exportations vers l'Asie et l'Europe ont été faibles. Le recul européen provoqué par la Russie mérite qu'on y soit attentif mais le ralentissement des exportations vers l'Asie est probablement une réaction provisoire à la forte hausse d'octobre alimentée par des facteurs ponctuels tels que les ventes de navires à Singapour", a commenté Hiroshi Watanabe, économiste chez SMBC Nikko Securities.

"Je m'attends toujours à ce que les exportations restent solides car l'économie américaine continue de stimuler la production en Asie et au Japon", a-t-il ajouté.

Le yen a reculé face au dollar depuis que la Banque centrale du Japon a annoncé de manière attendue le 31 octobre un renforcement de sa politique monétaire de soutien à l'activité.

Les exportations vers les Etats-Unis ont augmenté de 6,8% sur un an en novembre tandis que celles vers la Chine ont progressé de seulement 0,9%, soit un net ralentissement par rapport à la hausse de 7,2% enregistrée en octobre.

Les exportations vers l'Asie, qui représentent plus de la moitié des exportations japonaises, ont avancé de 5,8%, là encore moins que les 10,5% du mois précédent. Celles vers l'Europe ont reculé pour la première fois en 18 mois, de 1,3%.

Les importations ont pour leur part diminué de 1,7% sur un an en novembre, alors que la prédiction médiane des économistes était un gain de 1,7%.

Pour le 29e mois consécutif, le Japon a connu en novembre un déficit commercial, de 891,9 milliards de yens (6,1 milliards d'euros). (Tetsushi Kajimoto; Bertrand Boucey pour le service français)