Air France réclame un gel des redevances d'ADP-presse

mardi 16 décembre 2014 08h25
 

PARIS, 16 décembre (Reuters) - Air France refuse la hausse de 2,4% des tarifs d'Aéroports de Paris pour 2015 et demande un gel des redevances pour l'année prochaine, rapportent mardi Les Echos.

Le quotidien économique, qui ne cite pas ses sources, ajoute que le taux moyen de hausses des redevances pour l'an prochain doit être fixé cette semaine à l'issue d'une ultime réunion de concertation.

Selon Les Echos, Air France génère environ la moitié du 1,1 milliard d'euros de redevances perçues chaque année par ADP.

Le quotidien souligne que la hausse annoncée par l'opérateur aéroportuaire est moins forte que les +2,95% de 2014 et les +3,3% auxquels il pourrait prétendre mais que la tension est d'autant plus vive entre ADP et les compagnies aériennes, Air France en tête, qu'elle coïncide avec l'élaboration d'un nouveau contrat de régulation économique (CRE).

Celui-ci fixe les investissements et l'évolution des redevances pour les cinq années suivantes et le conseil d'ADP arrêtera mercredi ses projets d'investissements et l'évolution des redevances jusqu'en 2021, ajoutent les Echos.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès d'ADP et Air France n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. (Gilles Guillaume, édité par Benjamin Mallet)