** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

lundi 15 décembre 2014 13h20
 

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris 
    * Les valeurs à suivre à Wall Street : 

    PARIS/LONDRES, 15 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes confirment
leur rebond lundi à mi-séance après leur chute de la semaine dernière, et Wall
Street est également attendue en reprise, dans des marchés soutenus par le
redressement des valeurs liées à l'énergie dans le sillage des cours du pétrole
brut.
    Les indices européens ont toutefois limité leurs gains en fin de matinée,
les traders interrogés évoquant la prise d'otage dans la ville de Gand en
Belgique. Les autorités belges ne font pour l'heure aucun lien
avec une opération de nature terroriste, tandis qu'à Sydney, la prise d'otages
dans un café du centre ville se poursuit. 
    À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,39% à 4.124,77 points vers
12h10 GMT. À Francfort, le Dax reprend 0,25% et à Londres, le FTSE
 0,27%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,24%
et l'EuroStoxx 50 de la zone euro rebondit de 0,42%. 
    La Bourse d'Athènes, qui a perdu plus de 20% la semaine dernière,
surperforme avec un rebond de plus de 2%. Le ministre grec des Finances Gikas
Hardouvelis a toutefois averti que si les députés grecs ne parviennent pas à
élire le futur président de la République, le pays connaîtra une croissance
inférieure aux prévisions en 2015. 
    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street
en hausse de 0,61% à 0,87%.
    En Europe, l'indice sectoriel de l'énergie affiche un rebond de 0,7%
après avoir encore perdu 3,57% vendredi et 9,36% la semaine dernière, alors que
le baril de brut léger américain se maintient au-dessus de 58 dollars, après
avoir cédé dans la nuit jusqu'à 2,5%, à un plus bas de cinq ans et demi. 
    Le Brent lui aussi interrompt sa glissage, en hausse de 1,5% à 62,76 dollars
alors que les cours ont chuté de près de 50% depuis leurs pics de juin.  
    "Le cadre est toujours là: offre excédentaire et demande faible, ce qui
signifie que le pétrole va continuer à être sous pression. Mais une bonne part
du pessimisme sur les cours du pétrole a déjà été prise en compte sur les
marchés d'actions", estime Alastair McCaig, analyste de marché chez IG.         
  
    Aux valeurs, Total reprend 1,7% et Saipem 4,5%.
    Dans le secteur parapétrolier, Technip s'adjuge encore 3,1%, plus
forte hausse du CAC 40, après avoir renoncé à faire une offre sur CGG,
qui chute de plus de 32%. Le groupe continue néanmoins à vouloir
se développer dans les études de gisements pétroliers. 
    Sur le marché des changes, le yen reste bien orienté malgré la large
victoire du Premier ministre japonais Shinzo Abe aux élections législatives
anticipées de dimanche, tandis que l'euro reste affaibli par la perspective
d'une inflation au plus bas en zone euro, qui devrait inciter la Banque centrale
européenne (BCE) à prendre des mesures énergiques de soutien à la croissance.
    La Bundesbank a annoncé lundi qu'elle devra revoir en baisse ses prévisions
d'inflation de 2015 si le pétrole continue de baisser.          
            
    Les investisseurs sont nerveux dans l'attente de la dernière réunion du
comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine de l'année,
mardi et mercredi, avant celle de la Banque du Japon, jeudi et vendredi. 
    Ils attendent dans l'après-midi les chiffres de la production américaine
industrielle d'octobre, à 14h15 GMT, puis l'indice immobilier NAHB de décembre,
à 15h GMT.      
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Avec Francesco Canepa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par
Wilfrid Exbrayat)