** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 12 décembre 2014 08h02
 

LONDRES, 12 décembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes
devraient repartir à la baisse vendredi à l'ouverture en raison de la chute
ininterrompue des cours du pétrole et des inquiétudes persistantes sur la
situation politique en Grèce.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait perdre 1,0% à 1,1% à l'ouverture, tout comme le le FTSE à Londres
 tandis que le Dax à Francfort devrait ouvrir en repli de 0,9% à
1,0%.
    Une salve d'indicateurs économiques américains accueillis favorablement a
pourtant permis jeudi soir à Wall Street de terminer en hausse et d'entraîner la
Bourse de Tokyo dans son sillage, l'indice Nikkei ayant gagné 0,66% à
17.371,58 points.
    Un autre nuage s'est dissipé aux Etats-Unis avec un accord à l'arraché
conclu à la Chambre des représentants sur une loi de finances permettant
d'éviter un nouveau blocage des administrations fédérales. 
    Les bourses mondiales, en particulier les valeurs de l'énergie, restent
toutefois freinées par la chute inexorable des cours du pétrole depuis le mois
de juin.
    Le baril de Brent a atteint un plus bas de cinq ans et demi à 63
dollars, avant de se reprendre légèrement, le regard des investisseurs étant
désormais porté sur la faiblesse de la demande et non plus sur la seule
abondance de l'offre, d'autant que l'économie chinoise a encore montré des
signes d'essoufflement, la production industrielle ayant augmenté moins que
prévu en novembre. 
    Le brut américain a pour sa part reculé sous le seuil psychologique
des 60 dollars le baril, là aussi pour la première fois depuis juillet 2009.
    La zone euro est en outre préoccupée par la Grèce, où le Premier ministre
Antonis Samaras a fait le pari d'avancer la date de l'élection du chef de l'Etat
au risque de provoquer des élections législatives anticipées. Le chef du
gouvernement a dramatisé les enjeux jeudi en avertissant qu'une incapacité du
parlement à s'entendre sur le nom du futur président risquait de replonger le
pays dans la crise de la dette.
    L'euro reste toutefois aux alentours de 1,24 dollar, les marchés restant
convaincus d'une prochaine intervention d'envergure de la Banque centrale
européenne (BCE) après le résultat, inférieur à ses attentes, de ses opérations
de refinancement ciblé à très long terme (TLTRO) proposées aux banques.
 
    Les chiffres de la production industrielle dans la zone euro seront connus à
10h00 GMT.    
    
 PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU VENDREDI 12 DÉCEMBRE 
 PAYS   GMT  INDICATEUR                        PÉRIODE      CONSENSUS  PRÉCÉDENT
 CN   05h30  Production industrielle annuelle  novembre      +7,5%       +7,7%
      05H30  Ventes au détail annuelles        novembre     +11,5%      +11,5%
 DE   07h00  Prix de gros                      novembre                  -0,6%
             variation annuelle                                          -0,7%
 FR   07h45  Balance des paiements             octobre                  -1,2 md
 EZ   10h00  Production industrielle           octobre       +0,2%       +0,6%
            Variation annuelle                              +0,6%       +0,6% 
 US   13h30  Prix à la production              novembre      -0,1%       +0,2%
             - variation annuelle                            +1,4%       +1,5%
      14h55  Indice Reuters/Michigan (1e est.) décembre       89,5       88,8 

    VALEURS À SUIVRE
    * REPSOL /TALISMAN. La compagnie pétrolière espagnole
Repsol prépare une offre d'environ quatre milliards d'euros sur le canadien
Talisman, rapporte le journal Expansion.
    
    * COMMERZBANK. L'accord attendu entre Commerzbank et les autorités
américaines sur d'éventuelles violations de la législation sur les sanctions et
le blanchiment d'argent aux Etats-Unis devrait entraîner une amende supérieure à
un milliard de dollars, selon une source proche de l'enquête.
    
    * ORANGE. La bataille autour d'un rachat par BT d'un
opérateur mobile au Royaume-Uni s'est intensifiée jeudi avec le départ pour
Londres du président de Telefonica, propriétaire d'O2, et la proposition des
actionnaires d'EE (Orange et Deutsche Telekom ) d'être payés en partie
en actions pour faciliter une transaction. 

    * ZODIAC a annoncé une hausse de 15,8% de son chiffre d'affaires
2014/2015 et dit s'attendre à une remontée progressive de sa marge
opérationnelle au cours de l'exercice. 

   * SAINT-GOBAIN Fitch a annoncé jeudi avoir placé la note de la
dette à long terme de Saint-Gobain sous surveillance avec implication négative
après l'offre de 2,75 milliards de francs suisses (2,3 milliards d'euros) du
groupe sur la holding de contrôle du suisse Sika.
            
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Sudip Kar-Gupta; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick
Vignal)