Les nouveaux poids lourds pas autorisés avant 2022 dans l'UE

jeudi 11 décembre 2014 12h08
 

BRUXELLES, 11 décembre (Reuters) - La législation européenne destinée à améliorer la sécurité et réduire les émissions polluantes des poids lourds n'entrera pas en vigueur avant environ huit ans conformément à un compromis trouvé mercredi à la suite d'un délai d'adaptation réclamé par les constructeurs.

Les cabines des camions pourront être plus longues et plus aérodynamiques, à la manière des locomotives des trains à grande vitesse, à partir de 2022. Cette évolution était jusqu'à présent entravée par les limites imposées à la taille et au poids des véhicules.

Emmenés par la France et la Suède, les Etats membres de l'Union européenne avaient initialement réclamé un moratoire de cinq ans sur la mise en circulation de ces nouveaux poids lourds. Ils arguaient de la nécessité de mettre en place au préalable de nouvelles normes de sécurité.

Insistant sur la longue durée de vie d'un camion, des constructeurs comme le suédois Volvo, propriétaire également de la marque Renault Trucks, réclamaient eux aussi un report de l'autorisation de ces nouvelles cabines pour éviter d'être pénalisés face à leurs concurrents.

La Commission européenne, à l'origine de cette réforme, et le Parlement européen souhaitaient en revanche une mise en circulation la plus rapide possible car, selon eux, les cabines en forme de cube réduisent la visibilité des conducteurs et sont à ce titre responsables de la mort de nombreux piétons et cyclistes.

La compromis trouvé mercredi prévoit un délai de trois ans au cours duquel la Commission va devoir mettre au point de nouvelles normes de sécurité avant l'entrée en vigueur de la réforme.

Aux yeux de certains eurodéputés et d'associations environnementales, cela signifie que la mise en circulation des nouvelles cabines de poids lourds interviendra vers 2022, au lieu de 2017, la date initialement envisagée.

Ce compromis doit être entériné par les Etats membres vendredi. (Julia Fioretti; Bertrand Boucey pour le service français)