Google va fermer son site d'actualités en Espagne

jeudi 11 décembre 2014 12h02
 

LONDRES, 11 décembre (Reuters) - Google a annoncé jeudi la fermeture, programmée le 16 décembre, de son service d'actualités Google News en Espagne en invoquant une nouvelle législation contraignant les moteurs de recherche à rémunérer les éditeurs de presse pour la publication de tout ou partie de leurs contenus.

Le géant américain explique dans un communiqué que son service ne sera plus viable après l'entrée en vigueur, en janvier, de cette disposition. Les éditeurs espagnols ne seront plus repris par Google News et le service fermera en Espagne mardi prochain.

"La nouvelle législation oblige les éditeurs à faire payer Google News, que les éditeurs le veuillent ou non, ne serait-ce que pour la publication d'un tout petit extrait de leur contenu", a déclaré Google. Aucune publicité n'est affichée sur Google News et ce service ne génère pas de revenus, a ajouté Google.

Les entreprises de presse de plusieurs pays, dont l'Allemagne et la France, ont réclamé de telles dispositions sur la propriété intellectuelle pour contraindre Google et d'autres agrégateurs de contenus à payer une redevance pour l'utilisation d'extraits de leurs articles.

Les éditeurs souhaitant se maintenir dans Google News doivent renoncer de leur propre chef à une indemnisation.

Mais la législation espagnole, qui entrera en vigueur en hanvier, octroie aux éditeurs le droit "inaliénable" à percevoir cette taxe.

En novembre, le premier éditeur de presse en Allemagne, Axel Springer, a renoncé à empêcher Google de publier ses contenus après avoir constaté une chute du trafic de ses sites. (Eric Auchard, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)