Wall Street ouvre en baisse, inquiétudes sur la demande mondiale

mardi 9 décembre 2014 16h02
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 9 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert dans le rouge, plombée par un regain des inquiétudes sur la brutalité de la chute des cours des matières premières, qui souligne la faiblesse de la demande mondiale et favorise une aversion généralisée au risque sur les marchés.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 160,76 points, soit 0,90%, à 1.761,72. Le Standard & Poor's 500 , plus large recule de 0,95% à 2.040,72 et le Nasdaq Composite cède 1,13% à 4.687,19.

Les cours du Brent ont touché mardi un plus bas de cinq ans avant de remonter légèrement vers les 67 dollars, alors que le baril était à 110 dollars au début de l'année.

Selon les analystes, le pétrole et les autres matières premières sont victimes d'un déséquilibre croissant entre une offre très abondante et une demande atone. En outre, les pays de l'Opep ne veulent toujours pas réduire leur production, laissant craindre la poursuite d'une offre excédentaire l'année prochaine.

"C'est le pétrole, le pétrole et encore le pétrole, tous les regards sont focalisés dessus, même s'il soutient l'élan économique porté par la consommation", a déclaré Anastasia Amoroso (JP Morgan Funds) à New York.

L'indice S&P regroupant les valeurs énergétiques regagne un peu terrain (0,33%) dans l'après-midi mardi après avoir plongé la veille de 3,90%, dans le sillage du pétrole qui est en recul de quelque 40% depuis le début de l'année.

Cet indice sectoriel reste cependant le seul des 10 grands compartiments du S&P 500 à être dans le rouge sur 2014.

Sur le marché des changes, les devises liées aux matières premières suivent le mouvement baissier de l'or noir, avec un plus bas de quatre ans touché par le dollar australien face au dollar américain et un creux de cinq ans pour le dollar canadien.   Suite...