Banques-Paris et Berlin principaux contributeurs au FRU

lundi 8 décembre 2014 11h50
 

BRUXELLES, 8 décembre (Reuters) - Les banques françaises pourraient apporter la principale contribution au Fonds de résolution unique (FRU) de la zone euro, les établissements allemands arrivant juste derrière, sur la base des résultats de l'une des méthodes de calcul des montants dus sur la période 2015-2024, lit-on dans un document de la Commission européenne.

Ce fonds, attaché au Mécanisme de résolution unique (MRU), sera abondé par l'ensemble des banques de la zone euro et doit être mobilisé dans le cas de la liquidation d'une banque faillie, de façon à ne pas solliciter le contribuable européen.

Les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) doivent choisir lundi l'une des quatre méthodes envisagées de calcul des contributions au fonds.

Le FRU doit atteindre sa taille maximale, égale à 1% de tous les dépôts de 100.000 euros au plus dans la zone euro, en 2024 et le document de l'exécutif européen fixe ce montant à 55,70 milliards d'euros.

Selon l'une des quatre méthodes à l'étude, les banques françaises apporteraient 15,479 milliards d'euros au fonds de 2015 à 2024 tandis que leurs homologues allemandes débourseraient 15,352 milliards.

Ainsi, les deux premières puissances économiques de la zone euro financeraient à elles seules plus de 55% du fonds.

Selon cette méthode, l'Italie, troisième puissance économique de la zone euro, apporterait 5,825 milliards d'euros, l'Espagne 5,356 milliards, les Pays-Bas 4,219 milliards, l'Irlande 1,84 milliard et la Grèce 629 millions. La contribution la plus faible serait celle de l'Estonie, de 23 millions d'euros.

Une autre méthode donnerait pour la France et l'Allemagne des contributions pratiquement identiques. Les deux autres méthodes verraient l'Allemagne payer un peu plus que la France.

Les méthodes divergent très peu, en fonction des montants que verseraient les plus petites des banques et les évaluations pour 2015, année de transition. (Francesco Guarascio et Jan Strupczewski, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)