Grèce-Le projet de budget 2015 approuvé par le Parlement

lundi 8 décembre 2014 02h54
 

ATHENES, 8 décembre (Reuters) - Par 155 voix contre 134, le parlement grec a approuvé dans la nuit un projet de budget 2015 présenté sans l'aval des bailleurs de fonds internationaux, qui réclament de nouvelles mesures d'austérité.

Le Premier ministre Antonis Samaras cherche à mettre fin plus tôt que prévu au plan d'aide du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Union européenne (UE) et à assurer son maintien aux affaires après l'élection présidentielle de février.

Le chef du gouvernement n'a pas les voix nécessaires pour faire élire son candidat et des législatives anticipées devront avoir lieu si le parlement ne parvient pas à désigner le chef de l'Etat.

"Des élections nationales seraient catastrophiques pour la Grèce", a-t-il déclaré devant le Parlement avant l'adoption du budget.

"Votre esprit n'est pas ici aujourd'hui. Il est à l'élection présidentielle. Votre problème, c'est que votre temps est compté", lui a lancé Alexis Tsipras, chef de file de l'opposition.

La prorogation du plan d'aide de 240 milliards d'euros, en vigueur depuis 2010, paraît de plus en plus inévitable dans la mesure les bailleurs de fonds internationaux et le gouvernement grec ne sont pas encore parvenus à un compromis sur les conditions qui permettraient à Athènes de recevoir la dernière tranche d'aide de 1,8 milliard d'euros, de disposer d'une ligne de crédit de précaution après l'arrêt du programme et de revenir sur les marchés des capitaux.

Devant le Parlement, le Premier ministre a dit avoir refusé les exigences du FMI et de l'UE. Le ministre des Finances a quant à lui annoncé que l'éventuelle prolongation du plan d'aide serait décidée ce lundi.

Un peu plus tôt, 4.000 personnes avaient défilé contre les nouvelles économies demandées par les bailleurs.

(Lefteris Papadimas et Renee Maltezou, Jean-Philippe Lefief pour le service français)