Wall Street ouvre en baisse, déçue par Draghi

jeudi 4 décembre 2014 15h41
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 4 décembre (Reuters) - Wall Street a ouvert jeudi en baisse avec des investisseurs déçus par les déclarations de Mario Draghi, duquel ils attendaient davantage de précisions sur les mesures non conventionnelles qu'envisage la Banque centrale européenne (BCE) pour stimuler l'inflation dans la zone euro.

Orientés à la hausse avant le discours du président de la BCE, les futures sur indices new-yorkais se sont retournés à la baisse pendant qu'il parlait.

L'indice Dow Jones perd 26,39 points à l'ouverture, soit 0,15%, à 17.886,23 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,12% à 2.071,75 et le Nasdaq Composite cède 0,07% à 4.771,15.

La BCE réévaluera au début de l'an prochain l'impact des mesures de soutien mises en oeuvre dans le cadre de sa politique monétaire et prendra si nécessaire des initiatives supplémentaires, a dit Mario Draghi.

L'assouplissement quantitatif, axé sur le rachat de dette souveraine, fait partie des scénarios à l'étude, a ajouté le président de la BCE, qui a pris acte de la détérioration de la conjoncture ces trois derniers mois.

Le dollar a dépassé 120 yens, au plus haut depuis juillet 2007, et le rendement des Treasuries américains à 10 ans a touché un plus bas de la journée pendant le discours de Mario Draghi.

Aux valeurs, le distributeur discount Dollar General recule de 1% dans les premiers échanges après avoir revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires annuel.

Toujours dans la distribution et contre la tendance, l'enseigne de supermarchés Kroger prend 2,7% après avoir révisé en hausse ses prévisions de bénéfices.   Suite...