LEAD 1-Orange dit s'attendre à une décision rapide de BT sur EE

jeudi 4 décembre 2014 11h48
 

PARIS, 4 décembre (Reuters) - Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a déclaré jeudi qu'il s'attendait à ce que l'opérateur britannique BT fasse son choix rapidement entre la coentreprise du français en Grande-Bretagne EE et l'opérateur mobile concurrent O2 en vue d'un possible rapprochement.

Orange et Deutsche Telekom, les copropriétaires de EE, numéro un du mobile en Grande-Bretagne, ont confirmé la semaine dernière discuter avec BT qui est également en pourparlers avec la maison mère de 02 Telefonica. Un rapprochement entre l'opérateur historique et l'un ou l'autre des opérateurs mobiles donnerait naissance à un nouvel acteur tout puissant présent dans le fixe, le mobile, internet et la télévision.

Prié de dire dans quel délai Orange serait informé de la décision du britannique, Stéphane Richard à répondu à des journalistes : "BT a son propre calendrier. Vous en saurez plus dans quelques jours, avant Noël."

Stéphane Richard a par ailleurs indiqué, en marge du "sommet de l'économie" organisé à Paris, que la Commission européenne avait décidé d'ouvrir un examen approfondi de son projet de rachat de l'opérateur espagnol Jazztel, confirmant des informations rapportées par Reuters mercredi.

Le PDG s'est dit "surpris" par cette décision, rappelant que le précédent rachat de Ono en Espagne par Vodafone avait été approuvé à l'issue d'un examen simple (phase 1).

Il s'est toutefois dit confiant quant à la capacité du groupe à boucler l'opération, soulignant que dans l'éventualité où elle ne pourrait pas aller à son terme, le marché espagnol des télécoms risquerait d'être dominé par un duopole avec Telefonica et Vodafone.

"Ce n'est qu'un problème de calendrier. J'ai du mal à imaginer que la Commission puisse bloquer par des remèdes excessifs l'opération." (Gwénaelle Barzic, édité par Dominique Rodriguez)