Chine/Nucléaire-L'idée d'une fusion de CNNC et CGN fait son chemin

jeudi 4 décembre 2014 09h46
 

PEKIN, 4 décembre (Reuters) - La Chine étudie des propositions de rapprochement de ses deux principaux opérateurs nucléaires dans le but d'une plus grande efficacité dans les appels d'offres internationaux, ont dit jeudi à Reuters trois sources du secteur.

Un projet de fusion entre China National Nuclear Corporation (CNNC) et China General Nuclear Power Corporation (CGN) a d'ores et déjà été soumis à la Commission de la supervision et de l'administration des actifs d'Etat, a déclaré Xu Lianyi, ex-responsable gouvernemental devenu consultant.

Les deux firmes avaient été délibérément créées comme concurrentes en vue d'appels d'offres en Chine et à l'étranger, mais elles ont très vite coopéré sur un modèle unique de réacteur, le Hualong I, avec la bénédiction du gouvernement.

"Une fusion entre CGN et CNNC est inévitable", a déclaré Xu en marge d'une conférence sur l'énergie à Pékin. Le gouvernement, a-t-il dit, soutient activement la proposition.

Xu est notamment expert auprès de la State Nuclear Power Technology Corporation (SNPTC), firme qui travaille sur des réacteurs de troisième génération.

Il a confirmé que la Commission de la supervision étudiait aussi une autre proposition impliquant SNPTC et China Power Investment (CPI), l'un des principaux producteurs d'électricité en Chine.

CNNC, issu de l'ex-ministère chinois de l'énergie nucléaire, a conservé des liens étroits avec l'appareil militaire et le gouvernement.

CGN, anciennement China Guangdong Nuclear, est la maison-mère de CGN Power, qui a levé 3,2 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) lors de son introduction à la Bourse de Hong Kong cette semaine.

L'an dernier, CNNC et CGN se sont associés pour prendre une participation d'environ 40% dans le projet de centrale nucléaire de Hinkley Point en Angleterre, dont EDF sera le maître d'oeuvre.   Suite...