La chute du pétrole complique le plan de cessions d'actifs d'Eni

jeudi 4 décembre 2014 10h39
 

* Eni a pour objectif de céder E11 mds d'actifs d'ici 2017

* Ces cessions compenseraient l'impact de la chute du pétrole

* La baisse des cours complique les ventes au Mozambique -sources

* Elle complique aussi la cession de sa participation dans Saipem

par Stephen Jewkes et Oleg Vukmanovic

MILAN, 4 décembre (Reuters) - Les projets de cession d'actifs du groupe pétrolier italien Eni, destinés à contribuer au financement de son activité d'exploration et au paiement de dividendes, sont freinés pas la chute des cours du pétrole et du gaz, selon des sources.

Le groupe public a déjà cédé cinq milliards d'euros d'actifs pour financer ses activités plus rentables d'exploration et de production de pétrole et de gaz, tout en réduisant drastiquement la taille de ses opérations de raffinage en difficulté.

Son administrateur délégué Claudio Descalzi doit encore lever six milliards d'euros dans le cadre de son programme de cession de 11 milliards d'euros d'actifs jusqu'en 2017. Le groupe compte sur la vente de participations minoritaires dans ses gisements de gaz au Mozambique et d'actifs non stratégiques comme ses 43% du groupe de services pétroliers Saipem.

Mais avec un baril de brut qui a perdu plus d'un tiers de sa valeur et des prix du gaz qui ont été divisés par deux, il est devenu plus difficile de trouver des acheteurs à un bon prix.   Suite...