LEAD 1-GB-Cameron creuse le déficit à cinq mois des élections

mercredi 3 décembre 2014 17h16
 

* Les objectifs de baisse du déficit ne seront pas tenus

* Le gouvernement réduit les droits de mutation

* Il veut imposer davantage les banques et les multinationales

par William Schomberg et William James et David Milliken

LONDRES, 3 décembre (Reuters) - Le gouvernement britannique a reconnu mercredi qu'il n'atteindrait pas ses objectifs de réduction du déficit budgétaire cette année et l'an prochain et il a annoncé une baisse des droits de mutation dans l'immobilier, une mesure emblématique d'allègement fiscal à cinq mois des élections législatives.

Le ministre des Finances, George Osborne, a réaffirmé que les finances publiques seraient ramenées à l'équilibre avant la fin de la décennie, un engagement qui suppose que les conservateurs emmenés par David Cameron remportent le scrutin de l'an prochain qui devrait avoir lieu le 7 mai.

Il a aussi annoncé de nouvelles mesures de lutte contre l'évasion fiscale, notamment une taxation exceptionnelle de 25% des profits artificiellement "délocalisés" à l'étranger. Parallèlement, les banques seront davantage imposées tandis que les compagnies pétrolières verront leur fiscalité légèrement réduite.

Dans son discours semestriel devant les députés, George Osborne a expliqué que le déficit budgétaire serait supérieur aux prévisions initiales sur l'exercice en cours (à fin septembre 2015) et le suivant mais qu'il se réduirait ensuite plus rapidement qu'anticipé jusque-là, le budget 2018-2019 devant être excédentaire.

Il s'agit de "sortir du rouge et passer dans le vert pour la première fois en une génération", a résumé le chancelier de l'Echiquier, parlant d'"un pays qui inspire confiance dans le monde parce qu'il s'efforce de vivre à la hauteur de ses moyens".   Suite...