Wall Street ouvre sans grand changement avant les PMI

mercredi 3 décembre 2014 15h43
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur 

    PARIS, 3 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert
sans grand changement mercredi au lendemain d'un record en
clôture du Dow Jones, les marchés étant sans orientation en
attendant la publication de deux indicateurs américains dans les
services et la réunion de la Banque centrale européenne prévue
jeudi.
    Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones
 perd 0,01% à 17.876 points. Le Standard & Poor's 500
, plus large, progresse de 0,16% à 2.070,38 points  et le
Nasdaq Composite prend 0,26%% à 4.767,59 points.
    Le marché attend à 14h45 GMT la publication de l'indice PMI
Markit des services et à 15h00 GMT celui de l'ISM des services
pour le mois de novembre.
    Sur le plan macroéconomique, le secteur privé aux Etats-Unis
a créé 208.000 emplois en novembre, un chiffre inférieur aux
attentes des économistes, selon l'enquête mensuelle du cabinet
spécialisé ADP publiée mercredi. Les économistes interrogés par
Reuters prévoyaient en moyenne 221.000 créations de postes.
 
    La productivité non-agricole a augmenté un plus vite
qu'initialement estimé au troisième trimestre, selon les données
révisées publiées par le département du Travail. 
    En Europe, le risque d'une contraction de l'économie dans la
zone euro est de retour, l'activité dans le secteur privé ayant
augmenté moins qu'attendu en novembre en dépit d'une baisse
marquée des prix, selon les enquêtes mensuelles auprès des
directeurs d'achat. 
    Aux valeurs, Abercrombie & Fitch, en baisse de 15%
depuis le début de l'année, décroche encore de 1,39% dans les
premiers échanges, à son plus bas niveau depuis cinq ans.
L'enseigne de prêt-à-porter en difficulté a annoncé un bénéfice
en baisse de 25% au troisième trimestre, avec un recul de 12% du
chiffre d'affaires, et a réduit en conséquence ses prévisions
pour l'ensemble de l'exercice.  
      Un autre distributeur Jc Penney, groupe de grands
magasins, perd 6% en réaction à des commentaires négatifs de
Goldman Sachs, qui est passé de "neutre" à "vente" sur la
valeur.
    MOL Global, groupe malaisien, dont le titre s'est
effondré de 60% lundi, rebondit de 28,49% après avoir reçu le
soutien de son actionnaire principal Vincent Tan, détenteur de
45% du capital, qui a dit avoir une "totale confiance" dans
l'équipe dirigeante.
        

 (Rodrigo Campos, Claude Chendjou pour le service français,
édité par Véronique Tison)