Ipsos-Spéculations sur un adossement après le décès de J.M. Lech

mercredi 3 décembre 2014 12h00
 

PARIS, 3 décembre (Reuters) - L'action Ipsos signe l'une des plus fortes hausses de l'indice SBF 120 mercredi en fin de matinée à la Bourse de Paris, les investisseurs spéculant sur un adossement de l'institut d'études et de sondage à un acteur important après le décès de son coprésident Jean-Marc Lech.

A 11h54, le titre s'octroie 3,46% à 23,76 euros, contre un repli de 0,03% pour le SBF 120.

Ipsos a annoncé mardi le décès de son coprésident Jean-Marc Lech, qui avait dû interrompre ses activités opérationnelles en juillet en raison de graves problèmes de santé.

A fin 2013, LT Participations, société holding détenue majoritairement par les deux coprésidents d'Ipsos Didier Truchot et Jean-Marc Lech, détenait 26,16% du capital et 40,27% des droits de vote du groupe.

"Plusieurs options sont possibles, la participation de J-M Lech pouvant aussi bien rester dans sa famille, être reprise pour tout ou partie au sein de la holding, ou être proposée au marché, ce qui pourrait alimenter la spéculation sur un prochain adossement", commente dans un mémo Portzamparc.

Un trader en poste à Paris explique de son côté la hausse de l'action par des spéculations sur un adossement de la société après le décès de Jean-Marc Lech.

"La participation de Jean-Marc Lech dans Ipsos pourrait être vendue à un acteur important. En plus, il se disait que M. Lech était un frein à la croissance et au développement de la société, et son décès pourrait permettre à la société, aux yeux de certains investisseurs, de se développer plus rapidement", avance un autre trader.

Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Ipsos pour un commentaire.

Ipsos a revu à la baisse fin juillet sa prévision de chiffre d'affaires 2014 en annonçant un repli de ses ventes au premier semestre à cause principalement d'un impact négatif de changes mais aussi à des effets de périmètre.   Suite...