Le patron de Takata prié de s'expliquer sur les airbags au Japon

mercredi 3 décembre 2014 12h06
 

* Shigehisa Takada convoqué au ministère de l'Industrie-sources

* Les USA veulent procéder à un rappel général de véhicules

* La filière automobile japonaise commence à s'inquiéter

par Norihiko Shirouzu

TOKYO, 3 décembre (Reuters) - Le puissant ministère japonais de l'Industrie a convoqué le patron de Takata pour qu'il s'explique sur les mesures prises par l'équipementier automobile face à la crise provoquée par ses airbags potentiellement défectueux, a-t-on appris auprès de deux sources proches du dossier.

A 48 ans, Shigehisa Takada représente la troisième génération de la dynastie familiale à la tête de l'équipementier automobile nippon. Président directeur général du groupe, il est attendu par des responsables du ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti), dont le directeur général Atsuo Kuroda, a dit l'une de ces deux sources. Cette réunion pourrait intervenir dès lundi après-midi.

On ignore précisément quelles informations le ministère souhaite recueillir. Atsuo Kuroda dirige le bureau des industries manufacturières au sein du ministère.

Plus de 16 millions de véhicules ont été rappelés depuis 2008 à travers le monde afin de remplacer les actionneurs d'airbags Takata, susceptibles d'exploser avec une force excessive et de projeter des pièces métalliques dans l'habitacle. Un lien a été établi entre ce défaut et la mort de cinq personnes, dont quatre aux Etats-Unis, toutes tuées à bord de véhicules Honda.

Porte-parole de Takata, Toyohiro Hishikawa a dit ne pas être en mesure de confirmer une convocation de Shigehisa Takada au ministère. Un porte-parole du Meti a dit ne pas avoir de commentaires à formuler dans l'immédiat.   Suite...