L'UE veut poursuivre les discussions sur le gazoduc South Stream

mardi 2 décembre 2014 12h00
 

BRUXELLES, 2 décembre (Reuters) - La Commission européenne poursuivra le 9 décembre les discussions sur le projet de gazoduc South Stream, bien que Gazprom ait annoncé son abandon, a annoncé mardi l'exécutif communautaire.

Lundi, le géant public russe du gaz naturel a déclaré que ce projet de 40 milliards de dollars (32 milliards d'euros) était abandonné. Quelques heures auparavant, le président Vladimir Poutine avait expliqué que son pays pourrait renoncer au projet si l'UE y était opposée.

South Stream devait, dans le projet défendu jusqu'à présent par les deux parties, relier la Russie à l'Autriche en passant successivement par la mer Noire, la Bulgarie, la Serbie et la Hongrie, en contournant le territoire ukrainien.

"La Commission a accueilli plusieurs réunions qui visaient à trouver pour ce projet une solution qui soit pleinement conforme à la législation de l'UE", a déclaré mardi dans un communiqué le vice-président de la Commission Maros Sefcovic.

La prochaine de ces réunions est prévue le 9 décembre et elle aura bien lieu, a-t-il assuré, ajoutant que la sécurité de l'approvisionnement était une priorité dans un contexte "en constante évolution".

South Stream est censé acheminer 63 milliards de mètres cubes de gaz russe par an vers l'Europe, l'équivalent de plus de 10% de la demande européenne.

Mais sa pérennité a été mise à mal à la fois par la crise ukrainienne, qui a ravivé les tensions entre Moscou et l'UE, et par la chute des prix de l'énergie sur fond de faiblesse persistante de la demande de gaz.

DIVERGENCES EUROPÉENNES   Suite...