Japon-S&P s'interroge sur le plan de consolidation budgétaire

mardi 2 décembre 2014 08h28
 

TOKYO, 2 décembre (Reuters) - Standard & Poor's s'interroge mardi sur la capacité du gouvernement japonais à présenter un plan de consolidation budgétaire détaillé, l'agence de notation se montrant à son tour sceptique sur la capacité de la troisième économie mondiale à atteindre ses objectifs de réduction de dette.

S&P s'exprime un jour après que Moody's a annoncé avoir abaissé d'un cran la note souveraine du Japon, arguant des incertitudes entourant ces objectifs.

La décision du Premier ministre Shinzo Abe de reporter de 18 mois une nouvelle hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pourrait être bénéfique à court terme pour l'économie mais il n'y a aucune garantie d'une hausse de la fiscalité après les élections, a dit à Reuters Takahira Ogawa, directeur des notes souveraines chez S&P.

Le nouveau relèvement de la TVA, qui devait intervenir en 2015 avant l'annonce de son report, devait notamment permettre au Japon d'endiguer l'accroissement de sa dette publique.

La hausse de la TVA en avril dernier a lourdement pesé sur la consommation et l'activité économique au Japon, le pays retombant en récession au troisième trimestre, ce qui a conduit Shinzo Abe à annoncer le report de cette nouvelle hausse de la TVA et à convoquer des élections législatives anticipées.

"Je me trompe peut-être mais, si j'en crois l'histoire, je ne suis guère optimiste sur les chances d'avoir un plan budgétaire détaillé", a noté Takahira Ogawa.

Ce dernier a refusé de dire si S&P passait en revue la note souveraine du Japon dans la perspective d'un éventuel abaissement.

Le Japon est actuellement noté "AA-" par S&P, note à laquelle est attachée une perspective négative, ce qui signifie qu'un déclassement est possible.

Un porte-parole du gouvernement a déclaré que Shinzo Abe présenterait un plan détaillé de consolidation budgétaire d'ici l'été prochain. (Stanley White, Benoît Van Overstraeten pour le service français)