Le Qatar tient la corde pour le rachat de Pepe Jeans

lundi 1 décembre 2014 23h52
 

LONDRES/DUBAI, 1er décembre (Reuters) - La famille royale qatarie est idéalement placée pour racheter la marque de prêt-à-porter espagnole Pepe Jeans étant donné que les autres acheteurs potentiels sont réticents à débourser le minimum de 700 millions d'euros exigé par les vendeurs, ont dit plusieurs sources au fait du processus d'enchères.

La chaîne de vêtements, qui détient également la marque Hackett, attend des propositions plus fermes d'ici trois semaines, a précisé l'une des sources.

Mayhoola for Investments SPC est le véhicule d'investissement utilisé par la famille royale qatari pour placer son offre. En 2012, Mayhoola avait racheté la maison de mode italienne Valentino auprès de Permira pour quelque 700 millions d'euros.

"Les Qataris sont bien placés pour racheter Pepe puisqu'ils sont les seuls acheteurs prêts à signer un gros chèque", a ajouté la source.

Pepe Jeans, société fondée par trois frères à Londres en 1973, est majoritairement détenue par les fonds d'investissement Torreal, Arta Capital et L Capital.

Personne n'était disponible ni chez Pepe ni chez Mayhoola pour faire un commentaire. (Pamela Barbaglia et David French, Benoit Van Overstraeten pour le service français)