1 décembre 2014 / 09:54 / dans 3 ans

LEAD 2-France/Auto-Novembre morose, pas de redécollage en vue

* Immatriculations -2,3% en novembre, +1,1%/+1,5% sur onze mois

* Le CCFA abaisse à environ +1,5% sa prévision 2014 pour le marché

* Pas de redécollage en vue en 2015 à cause de l‘économie

* La marque low cost Dacia frôle un record de 6% de part de marché

* Les actions Renault et PSA en baisse (Actualisé avec précisions)

par Gilles Guillaume

PARIS, 1er décembre (Reuters) - Le marché automobile français a connu un mois de novembre plus morose que prévu, l‘environnement économique de cette fin d‘année conduisant les automobilistes à différer leurs achats, et 2015 ne s‘annonce pas sous de meilleurs auspices.

Il s‘est immatriculé le mois dernier 135.070 voitures sur le sol français, soit une baisse de 2,3% en données brutes comme en données corrigées des jours ouvrables (CJO), selon les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d‘automobiles (CCFA).

En octobre, les immatriculations avaient déjà baissé de 3,8%, interrompant net une tentative de rebond observée en septembre.

“Les ménages sont toujours aussi prudents, voire méfiants”, commente Flavien Neuvy, directeur de l‘Observatoire Cetelem de l‘automobile.

“Les ventes à particuliers restent extraordinairement faibles, et elles le resteront tant que nous n‘aurons pas une baisse du chômage ou un retour de la confiance.”

Sur onze mois, le marché automobile français ressort désormais en hausse de 1,1% en données brutes et 1,5% en données CJO, ce qui a conduit le CCFA à abaisser sa prévision annuelle qui donnait jusqu‘ici une progression de 2% environ sur l‘année.

“On va être clairement dans le bas de la fourchette”, a déclaré Patrick Blain, président du Comité, au cours d‘une conférence de presse.

“Ce sera évidemment entre +1% et +2% au mieux, sachant qu‘il y a un jour de plus en décembre. Avec cette fourchette resserrée, on s‘attend à un chiffre qui devrait être centré autour de 1,815 million.”

Un tel volume d‘immatriculations, rapporté au 1,790 million de 2013, représenterait une progression de 1,4%.

En 2015, le décrochage de la France avec la hausse observée à l‘échelle du marché automobile européen (+6,5% en octobre) semble se confirmer puisque Patrick Blain attend “une stabilité” des immatriculations.

“On ne voit pas de raison pour parler de décollage du marché”, a-t-il ajouté.

Flavien Neuvy, du Cetelem, maintient toutefois quant à lui son estimation d‘une hausse de 3% du marché l‘an prochain.

UN MARCHÉ DE CRISE

Malgré la dégradation observée depuis l‘été, 2014 marquera la première année de hausse du marché automobile français depuis celle de 2009. Elle reste cependant trop faible pour inverser la tendance des quatre années précédentes, et le marché reste environ 15% en deçà de ses niveaux d‘avant la crise de 2008-2009.

Quelques immatriculations dites ‘tactiques’ pourraient sauver le mois de décembre, même si les constructeurs, au nom de la discipline financière, tentent maintenant d‘avoir recours au maximum à ces artifices commerciaux ainsi qu‘aux promotions.

Reflet de la stagnation macroéconomique actuelle, deux marques low cost ont tiré leur épingle du jeu le mois dernier. Dacia (groupe Renault ) a vu ses immatriculations progresser de 2,3% et Skoda (groupe Volkswagen ) les siennes augmenter de 5,9%.

A 5,5%, Dacia atteint une part de marché record en France pour le deuxième mois d‘affilée et depuis le début de l‘année, son poids en France avoisine désormais les 6%.

“Avec l‘arrivée d‘autres marques concurrentes en Europe, la part de marché des véhicules dits ‘essentiels’ va continuer de monter”, a commenté Patrick Blain.

Au total, le groupe PSA, qui n‘a pas de marque low cost, a reculé de 8,9% en novembre à cause d‘une chute de 16,3% des immatriculations de Citroën. Le groupe Renault a baissé lui de 5%, mais le groupe Volkswagen a progressé de 3,2%.

Malgré leur contre-performance en novembre, les marques françaises trustent toujours le palmarès des dix voitures les plus vendues, le trio de tête étant composé des trois citadines Renault Clio, Peugeot 208 et Renault Captur.

En Bourse, l‘action Renault recule de 2,26% et PSA perd 0,49% à 12h25, dans un marché en baisse de 0,56%.

* Le communiqué :

bit.ly/1Cx8PXX

* La présentation du CCFA :

bit.ly/1v9PcjB (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below