LEAD 2-E.ON se scinde, recentrage sur les énergies renouvelables

lundi 1 décembre 2014 16h34
 

* Scission de l'énergie conventionnelle, du trading et de l'aval

* Charges de dépréciations d'actifs de 4,5 mds au T4

* Activités en Espagne/Portugal cédées à Macquarie pour 2,5 mds

* Le titre a pris jusqu'à 6,3% en Bourse (Actualisé avec déclarations de Johannes Teyssen §§5 et 14, contexte sectoriel §§11-12 et Sigmar Gabriel §§19-20, cours)

par Christoph Steitz

FRANCFORT, 1er décembre (Reuters) - E.ON, géant allemand des services aux collectivités, va se scinder en deux pour se séparer de ses activités de production conventionnelle d'électricité et se recentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de distribution, une mutation spectaculaire face à la crise du secteur en Europe.

Dans l'ensemble du continent, les producteurs d'électricité souffrent de la baisse de la demande, conséquence de la conjoncture économique, de la faiblesse des prix des gros et de l'essor des énergies renouvelables, qui remplacent peu à peu les centrales au gaz ou au charbon.

En Allemagne, le mouvement s'est accéléré depuis la décision prise en 2011 par le gouvernement Merkel d'encourager ces énergies "propres", de réduire la part des énergies fossiles et d'abandonner définitivement le nucléaire, un virage politique qui a déstabilisé les acteurs historiques du secteur dans le pays.

"Nous avons assisté à l'émergence d'un nouveau monde de l'énergie", a déclaré le président du directoire, Johannes Teyssen, à des analystes financiers lundi. "Le modèle d'entreprise généraliste actuel d'E.ON n'est plus en mesure de répondre correctement à ces nouveaux défis."   Suite...