** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 1 décembre 2014 08h10
 

PARIS/LONDRES, 1er décembre (Reuters) - Les Bourses européennes sont
attendues en baisse lundi à l'ouverture, encore plombées par le secteur de
l'énergie dans le sillage du pétrole qui poursuit sa glissade, tandis que l'or
et le franc suisse chutent après le rejet massif des électeurs suisses du
relèvement des réserves d'or de la banque centrale. 
    Des indicateurs décevants en Chine concernant la production manufacturière
devraient également peser sur la tendance, notamment des ressources de base.
     L'indice PMI des directeurs d'achat du secteur manufacturier calculé par
les autorités chinoises montre que l'activité du secteur manufacturier a ralenti
davantage que prévu en novembre. Selon les résultats définitifs de l'enquête
d'HSBC auprès des directeurs d'achat, le secteur manufacturier a même enregistré
une croissance nulle en novembre, ce qui pourrait inciter les autorités de Pékin
à adopter de nouvelles mesures de soutien à l'économie.    
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien
 pourrait perdre jusqu'à 0,6% à l'ouverture, le Dax à Francfort 
0,6% également et le FTSE à Londres 0,5%. 
    La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,75%, à un nouveau plus haut de
plus de sept ans, après l'annonce de dépenses d'investissement des entreprises
plus élevées que prévu. Les valeurs exportatrices ont été soutenues par la
faiblesse du yen et les compagnies aériennes par la baisse des cours du pétrole.
    
    La croissance du secteur manufacturier japonais a légèrement ralenti en
novembre et la production a moins progressé qu'initialement annoncé, ce qui va
dans le sens d'un redressement modeste de l'économie après la récession
inattendue du troisième trimestre, selon les résultats définitifs de l'enquête
mensuelle Markit/JMMA auprès des directeurs d'achat.    
    A Wall Street, le Dow Jones et le Nasdaq ont fini pratiquement inchangés
vendredi au terme d'une séance écourtée en raison du "Black Friday", lendemain
de Thanksgiving, tandis que le S&P a été affecté par le recul des valeurs de
l'énergie.        
    Sur le front des devises, le dollar a atteint un nouveau pic de sept ans
face au yen dans l'inquiétude croissante sur l'impact déflationniste de la chute
du pétrole sur la devise nippone. L'euro se maintient autour de 1,245 dollar.
    L'euro a touché son plus haut niveau en deux semaines face à franc suisse
, tandis que l'or a perdu plus de 2%, à un creux de plus de trois
semaines, de 1.142,90 dollars.
    Les électeurs suisses ont rejeté massivement dimanche les trois initiatives
soumises à votation populaire - sur les réserves d'or de la Banque centrale
suisse (BNS), sur une limitation de l'immigration et sur l'abolition des
"forfaits fiscaux", selon les résultats définitifs. 
    Sur le front du pétrole, le brut léger américain perd encore plus de 2%, à
son plus bas niveau en cinq ans, de 64,10 dollars le baril, poursuivant sa
glissade après la décision de l'Opep jeudi de ne pas réduire sa production. 
     
    VALEURS À SUIVRE
    * CLUB MED - Le Chinois Fosun va déposer lundi une
nouvelle surenchère sur le Club Méditerranée en association avec l'investisseur
brésilien Nelson Tanure, a-t-on déclaré à Reuters dimanche de source proche du
dossier. 
    * AIRBUS GROUP, DASSAULT AVIATION - Airbus Group a vendu
vendredi 8% des actions de Dassault Aviation et a l'intention de céder 10%
supplémentaires du capital de l'avionneur d'ici le 30 juin 2015, ont annoncé les
deux groupes.     
    * DANONE - Le groupe allemand de produits et services de santé
Fresenius  s'apprête à se retirer de l'appel d'offres pour le
rachat de l'activité nutrition médicale de Danone pour cause de mécontentement
sur la façon dont Danone a mené le processus de cession, a appris Reuters de
deux sources proches du dossier.    
    * ALTICE, la maison mère de NUMERICABLE a annoncé
dimanche avoir conclu un accord en vue du rachat des opérations au Portugal du
groupe brésilien Grupo Oi pour environ 7,4 milliards d'euros. Les
deux parties ont maintenant trois semaines pour boucler l'opération et accomplir
les formalités d'usage.   
    * ORANGE - Les fonds d'investissement KKR et Apax
envisagent de relancer leur projet de rachat d'EE, dont Orange est actionnaire,
si le premier opérateur mobile britannique ne parvient pas à s'entendre avec BT
Group, a appris Reuters de sources proches du dossier.   
    * VEOLIA ENVIRONNEMENT a annoncé sa décision de demander le retrait
volontaire de la cote du New York Stock Exchange (NYSE) de ses certificats de
dépôt (ADR) et la fin de son enregistrement auprès de la SEC (Securities and
Exchange Commission), l'autorité du marché boursier américain. 
    * E.ON, le géant allemand des services aux collectivités, va
scinder ses activités de production d'énergie conventionnelle et de trading pour
se recentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de distribution.
 
    * LUFTHANSA est indiquée en baisse de 2,6% en avant-Bourse. La
compagnie aérienne allemande a annulé un vol sur deux pour les journées de lundi
et mardi en raison d'une grève des pilotes. 

    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)