RPT-Un taux des dépôts négatif, entrave à un QE pour la BCE

lundi 1 décembre 2014 06h00
 

(Répétition sans changement d'une dépêche diffusée dimanche)

* Les banques pourraient rechigner à vendre des obligations à la BCE

* Un taux des dépôts négatif pénalise les banques

* Un "corridor" rétréci, une action sur les RO comme solutions alternatives

par John Geddie

LONDRES, 1er décembre (Reuters) - Si la Banque centrale européenne (BCE) se décide à racheter de la dette souveraine pour parer au risque de désinflation dans la zone euro, elle devra au préalable faire un geste envers les banques pour les convaincre de vendre leurs obligations, de l'avis des analystes.

Les banques figurent parmi les premiers détenteurs de la dette de la zone euro et constitueraient donc la principale clientèle de la BCE si celle-ci se lançait dans un programme d'assouplissement quantitatif (QE) en bonne et due forme.

Mais il se pourrait qu'elles renâclent à vendre à moins que la BCE ne modifie ses taux directeurs ou les autorise à détenir plus d'obligations placées en dépôt auprès de ses guichets.

"Nous pensons que pour acheter aux banques de grandes quantités d'obligations souveraines il faut leur donner quelque chose en échange", dit Steven Major (HSBC).   Suite...