L'Italie cèdera des parts d'Enel quand le marché sera favorable

jeudi 27 novembre 2014 17h05
 

ROME, 27 novembre (Reuters) - L'Etat italien cèdera une partie du capital du groupe d'énergie Enel lorsque les conditions de marché seront favorables mais il conservera le contrôle de l'entreprise, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie, Pier Carlo Padoan.

S'exprimant devant le Sénat, il n'a donné aucun précision sur le calendrier prévu pour cette privatisation partielle.

Il a réaffirmé l'objectif du gouvernement de vendre des actifs pour un montant équivalant à 0,7% du produit intérieur brut (PIB) sur les trois prochaines années afin de réduire la dette publique, qui approche 130% du PIB.

Parmi les entreprises publiques dont l'Etat prévoit de se désengager partiellement ou totalement figurent Poste Italiane et la compagnie ferroviaire Ferrovie dello Stato, mais ces cessions ont déjà pris du retard. (Giuseppe Fonte; Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal)