Draghi s'inquiète des risques de divergences dans la zone euro

jeudi 27 novembre 2014 12h51
 

HELSINKI, 27 novembre (Reuters) - Les situations économiques des pays de la zone euro pourraient diverger de façon permanente s'ils négligent d'entreprendre des réformes structurelles, menaçant ainsi la cohésion de cette union monétaire, a déclaré jeudi le président de la Banque centrale européenne (BCE).

"L'absence de réformes structurelles soulève la menace d'une divergence économique permanente entre les pays membres", a dit Mario Draghi, dans un discours prononcé à l'université d'Helsinki. "Dans la mesure où cela menace la cohésion de l'Union dans son essence, cela a des conséquences potentiellement destructrices pour l'ensemble des membres de l'union économique et monétaire (UEM)".

"Les pays de l'UEM doivent investir plus dans d'autres mécanismes pour partager le coût des chocs. Une certaine forme de partage du risque transfrontalière s'impose pour permettre de réduire les coûts d'ajustement de ces pays et empêcher que les récessions ne laissent des cicatrices profondes et permamentes".

Selon Draghi, une "forme de garantie ('backstop') des dettes souveraines" pourrait s'avérer utile.

(John O'Donnell, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)