LEAD 1-SABMiller et Coca-Cola s'allient en Afrique

jeudi 27 novembre 2014 11h27
 

(Actualisé avec des précisions, contexte)

LONDRES, 27 novembre (Reuters) - SABMiller, The Coca-Cola Company et la société sud-africaine Gutsche Family Investments (GFI) regroupent leurs opérations de mise en bouteille de boissons non alcoolisées dans le sud et l'est du continent africain pour créer une entité au chiffre d'affaires de 2,9 milliards de dollars (2,32 milliards d'euros), présente sur 12 marchés en forte croissance.

La nouvelle société, qui sera basée en Afrique du Sud, sera détenue à 57% par le brasseur britannique, à 31,7% par GFI, actionnaire majoritaire de Coca-Cola Sabco (South African Bottling Company), et à 11,3% par Coca-Cola, précisent les groupes jeudi.

Dans le cadre de l'accord, Coca-Cola va également acquérir les marques de boissons gazeuses Appletiser de SABMiller au niveau mondial et acheter ou utiliser sous licence 19 noms de marques non-alcoolisées en Afrique et en Amérique latine pour environ 260 millions de dollars.

"L'opportunité est importante, avec une démographie et un développement économique favorables autorisant d'excellentes perspectives de croissance", a déclaré Alan Clark, directeur général de SABMiller. "Cela marque aussi un renforcement de notre partenariat stratégique avec The Coca-Cola Company."

Les revenus des ménages dans les économies africaines en forte croissance progressent rapidement, amenant les familles à dépenser davantage dans des biens qui pouvaient autrefois être considérés comme du luxe.

Le cabinet de conseil McKinsey estime que les dépenses des consommateurs en Afrique dans le shopping, la banque, les télécommunications et le tourisme pourraient atteindre 978 milliards de dollars d'ici à 2020 contre 570 milliards en 2010.

La nouvelle société d'embouteillage aura plus de 30 sites quand l'accord sera scellé, permettant aux différentes marques d'être présentes en Afrique du Sud, au Kenya, en Ethiopie, au Mozambique, en Tanzanie, en Ouganda, en Namibie, aux Comores, à Mayotte, et plus tard au Swaziland, au Botswana et en Zambie (Paul Sandle, Juliette Rouillon et Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)