La Chine doit maintenir son cap monétaire-PBoC

jeudi 27 novembre 2014 08h05
 

PEKIN, 27 novembre (Reuters) - Il n'y a pas lieu pour la politique monétaire de la Chine de changer de cap, la Banque populaire de Chine étant optimiste pour ce qui concerne ses perspectives de croissance, a déclaré jeudi le vice-gouverneur de la banque centrale Hu Xiaolian.

Le fléchissement de l'inflation renchérit les taux d'intérêt réels, ce qui est un problème de taille pour la Chine, a observé Hu Xiaolian, tout en estimant qu'un taux de croissance de 7,4% pour le pays était raisonnable.

La croissance annuelle a ralenti à 7,3% au troisième trimestre, le rythme le plus bas depuis la crise financière mondiale, contre 7,5% le trimestre précédent.

La banque centrale (PBoC) a contre toute attente réduit les taux vendredi pour la première fois en plus de deux ans pour soutenir l'économie chinoise, tout en affirmant que cela ne représentait pas un changement d'orientation de la politique monétaire.

Hu Xiaolian a ajouté que la banque centrale avait sensiblement réduit ses interventions sur le marché du yuan . Elle a précisé que la Chine mettrait sur pied un système de garantie des dépôts, libéraliserait encore les marchés de change et de taux et accélèrerait la convertibilité du yuan.

Par ailleurs, la banque centrale c'est abstenu de ponctionner des liquidités sur le marché monétaire jeudi, pour la première fois en quatre mois, ce qui indique qu'elle entend maintenir des coûts d'emprunt bas, ont observé des traders.

En conséquence, la PBoC aura injecté 35 milliards de yuans en net (4,6 milliards d'euros) sur le marché interbancaire cette semaine après une ponction nette de 10 milliards la semaine passée.

Un intervenante du marché a jugé que cette suspension était nécessaire compte tenu d'un resserrement de la liquidité habituel en fin de mois et d'une demande de cash importante liée à une série d'introductions en Bourse.

(Xie Heng et Koh Gui Qing, avec Kazunori Takada, Wilfrid Exbrayat pour le service français)