Samsung cède ses parts dans des sociétés de chimie et défense

mercredi 26 novembre 2014 07h30
 

SEOUL, 26 novembre (Reuters) - Samsung Group a annoncé mercredi la vente au groupe Hanwha de parts dans quatre sociétés de chimie et de défense, dont des coentreprises avec Thales et Total, pour un total de 1.900 milliards de wons (1,37 milliard d'euros).

Cette cession s'inscrit dans le processus de restructuration actuellement à l'oeuvre au sein du conglomérat sud-coréen. Samsung Group réorganise son fonctionnement pour aider les trois enfants du président de Samsung Electronics Lee Kun-hee, 72 ans, hospitalisé depuis mai à la suite d'une attaque cardiaque, à préparer sa succession.

Les héritiers cherchent également le moyen de payer des droits de succession estimés à 6.000 milliards de wons.

"Sous la présidence de Lee Kun-hee, Samsung s'est diversifié dans un grand nombre d'activités, mais il semble que (son probable successeur) Jay Y. Lee veuille changer de cap en rendant le groupe plus compact", déclare l'analyste Chung Sun-sup, directeur du centre d'études Chaebul.com.

Dans un communiqué, Samsung Group déclare que ses filiales, dont Samsung Electronics, vont vendre 32,4% du capital de la société de défense Samsung Techwin Co Ltd à Hanwha Corp pour une somme de 840 milliards de wons.

Elles céderont également 57,6% du capital de Samsung General Chemicals Co Ltd à Hanwha Chemical Corp et Hanwha Energy Corp pour 1,06 milliard de wons.

Enfin, les parts de Samsung dans Samsung Thales Co Ltd, une coentreprise avec Thales, et Samsung Total Petrochemicals Co Ltd seront également transférées à des sociétés du groupe Hanwha.

Pour les analystes, cette quadruple vente permettra au groupe de se concentrer sur ses atouts que sont les technologies de l'information, les services financiers, la construction et les chantiers navals. (Joyce Lee et Se Young Lee,; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Véronique Tison)