LEAD 1-EDF-Le futur PDG prône des hausses de tarifs plus rapides

mardi 25 novembre 2014 16h54
 

* Un "rééquilibrage" tarifaire s'impose, dit Jean-Bernard Lévy

* Le PDG désigné veut "optimiser" le coût des EPR

* Et améliorer le partenariat avec Areva

* Confirme un surcoût en vue à Flamanville avec le nouveau retard

par Benjamin Mallet

PARIS, 25 novembre (Reuters) - EDF souffre de "retards préoccupants" en matière de hausses de tarifs en France et a besoin d'un "rééquilibrage" dans ce domaine pour assainir sa situation économique, a déclaré mardi Jean-Bernard Lévy, son futur PDG.

Jean-Bernard Lévy, qui était auditionné au Sénat et à l'Assemblée nationale, a été désigné ce week-end PDG d'EDF par intérim en remplacement d'Henri Proglio avant sa nomination officielle, prévue mercredi en conseil des ministres.

"Le premier enjeu à mes yeux, c'est d'assainir, d'améliorer la situation économique du groupe EDF. Nous constatons aujourd'hui des retards préoccupants sur les trajectoires réelles des tarifs par rapport aux trajectoires qui avaient pourtant été convenues avec l'Etat", a-t-il dit, en évoquant à la fois les tarifs de détail et les tarifs de gros.

"Ces écarts conduisent EDF à augmenter sans cesse sa dette (...) A mes yeux, un rééquilibrage tarifaire s'impose", a ajouté Jean-Bernard Lévy, rappelant que le groupe devait chaque année s'endetter pour payer son dividende.   Suite...