Le bénéfice de Kingfisher plombé par la France

mardi 25 novembre 2014 08h49
 

LONDRES, 25 novembre (Reuters) - Kingfisher, numéro un européen des magasins de bricolage, a fait état mardi d'un recul de 11,8% de son bénéfice au troisième trimestre en raison de ses difficultés sur le marché français et de taux de change défavorables.

Le groupe, qui possède notamment Castorama et Brico Depôt en France, a publié un bénéfice d'exploitation de 225 millions de livres sterling (284 millions d'euros) pour les 13 semaines au 1er novembre.

Les analystes attendaient en moyenne 227 millions de livres sterling. Cela représente surtout une somme inférieure aux 271 millions de livres réalisés sur la même période en 2013.

Le chiffre d'affaires total a reculé de 3,6% à 2,82 milliards de livres.

Le groupe dit qu'il reste prudent sur ses perspectives, en particulier en France, son principal marché, où ses ventes ont reculé de 4% sur un an. Il entend poursuivre la maîtrise de ses coûts.

La patronne des activités françaises de Kingfisher, Véronique Laury, doit succéder le 8 décembre à Ian Cheshire à la direction générale du groupe.

L'action Kingfisher, numéro trois mondial de son secteur derrière les américains Lowe's et Home Depot, a chuté de 20% depuis le début de l'année. Elle a terminé à 303,8 pence lundi, ce qui valorise le groupe à 7,1 milliards de livres. (James Davey; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)