Berlin n'imposera aucune fermeture de centrale à charbon-Gabriel

lundi 24 novembre 2014 16h32
 

BERLIN, 24 novembre (Reuters) - Le gouvernement allemand n'obligera aucune entreprise à fermer des centrales électriques à charbon dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays, a déclaré lundi le ministre de l'Economie et de l'Energie, Sigmar Gabriel.

"Je ne ferai aucune proposition dans le but de démanteler des centrales à charbon", a-t-il dit en réaction à des informations de Reuters montrant qu'un rapport de son ministère envisageait de forcer par la loi les compagnies d'électricité à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2) d'au moins 22 millions de tonnes d'ici 2020.

Une telle mesure pourrait obliger les entreprises concernées à fermer au moins huit centrales à charbon en plus de la cinquantaine dont le démantèlement est déjà planifié.

Parmi les groupes visés figureraient RWE, E.ON et Vattenfall.

La BDI, l'une des principales organisations patronales allemandes, a estimé lundi que fermer davantage de centrales à charbon pour atteindre des objectifs écologiques péserait sur le secteur industriel et mettrait en danger plusieurs dizaines de milliers d'emplois.

L'Allemagne s'est fixé pour objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d'ici 2020 par rapport au niveau de 1990 mais le ministère de l'Environnement a déjà averti que ce chiffre pourrait être manqué de cinq à huit points de pourcentage.

Même si les énergies "vertes" représentent déjà environ 25% de la production d'électricité, les organisations de défense de l'environnement reprochent à Berlin la dépendance persistante du secteur au charbon, qui a assuré à lui seul près de la moitié de la production électrique l'an dernier.

Le gouvernement Merkel vise officiellement un poids de 40% à 45% des énergies renouvelables dans la production d'électricité d'ici 2025, et de 55% à 60% d'ici 2035, des chiffres que les experts jugent ambitieux. (Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)