24 novembre 2014 / 10:44 / il y a 3 ans

LEAD 1-Allemagne-Le moral des chefs d'entreprise remonte enfin

* Première hausse de l'indice Ifo à 104,7 après six mois de baisse

* Le consensus donnait un chiffre en baisse à 103,0

* La baisse de l'euro et du pétrole soulage les entreprises (Actualisé avec précisions, commentaires)

BERLIN, 24 novembre (Reuters) - Le moral des chefs d'entreprise allemands a rebondi en novembre après six mois de baisse ininterrompue, un signe encourageant pour la première économie d'Europe, qui a échappé de peu à la récession au troisième trimestre.

L'indice Ifo du climat des affaires, calculé sur la base d'une enquête mensuelle auprès d'environ 7.000 entreprises, est remonté à 104,7 après 103,2 le mois dernier, a annoncé lundi l'institut munichois d'études économiques.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre en baisse à 103,0.

Les Bourses de la zone euro et la monnaie unique montaient après la publication de l'indice. Vers 10h00 GMT, l'indice EuroStoxx 50 progressait de 0,88% tandis que l'euro s'échangeait autour de 1,2405 dollar, contre 1,2388 vendredi soir.

"La dégradation de l'économie allemande s'est interrompue, du moins pour l'instant", a commenté le président de l'Ifo, Hans-Werner Sinn.

L'activité économique en Allemagne a souffert ces derniers mois du ralentissement de bon nombre de ses grands partenaires commerciaux, dont la France, et des tensions entre l'Occident et la Russie au sujet de l'Ukraine, qui ont eu pour effet une forte baisse des exportations allemandes en Russie.

Au troisième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) allemand a enregistré une croissance de 0,1% qui lui a permis d'éviter de justesse une rechute en récession après la contraction de 0,1% du trimestre précédent.

Pour Klaus Wohlrabe, économiste de l'Ifo, la baisse de l'euro ces derniers mois, qui l'a ramené à son plus bas niveau depuis deux ans face au dollar, et celle des cours du pétrole contribuent à l'amélioration du moral des chefs d'entreprise en Allemagne.

"Il est trop tôt pour dire si nous assistons à une inversion de tendance. C'est bon signe mais il faut attendre décembre pour voir si cela se confirme", a-t-il dit à Reuters.

La semaine dernière, l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne a affiché un rebond marqué, suggérant déjà une amélioration du climat économique.

L'enquête Ifo de novembre montre une amélioration du climat dans l'industrie manufacturière, le commerce de gros et la distribution, tandis que la construction connaît une légère dégradation.

"Le chiffre de l'Ifo d'aujourd'hui conforte nettement notre scénario d'une accélération de l'économie au dernier trimestre de l'année", a commenté Carsten Brzeski, économiste d'ING.

Mais il ajoute que la stagnation subie par la France et l'Italie représentent toujours des menaces pour la croissance allemande.

"Au stade actuel, il est toujours difficile de dire si une demande intérieure solide peut compenser la dégradation de l'activité industrielle, et si c'est le cas, pour combien de temps", explique-t-il. "Si la bonne santé du marché du travail et la faiblesse des taux d'intérêt soutiennent la consommation privée et le secteur de la construction, l'industrie tournée vers l'export est toujours dans un passage à vide."

Le tableau de la statistique

Les indicateurs allemands en temps réel (Noah Barkin, Patrick Vignal et Marc Angrand pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below