Wall Street ouvre en légère baisse avant les "minutes" de la Fed

mercredi 19 novembre 2014 15h49
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 19 novembre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert mercredi en légère baisse après les records de clôture atteints la veille par le Dow Jones et le Standard & Poor's 500, dans l'attente des "minutes" de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

Une heure avant l'ouverture de Wall Street, le département du Commerce a annoncé que les mises en chantier de logements avaient légèrement baissé en octobre aux Etats-Unis. Les attributions de permis de construire ont en revanche progressé pour atteindre un niveau qu'elles n'avaient plus connu depuis juin 2008.

Ces données accréditent le scénario d'un redressement régulier du marché immobilier.

Peu après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 24,37 points, soit 0,14%, à 17.663,45 points. Le Standard & Poor's 500 , plus large, recule de 0,10% à 2.049,69 points et le Nasdaq Composite cède 0,13% à 4.696,20 points.

Le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed fin octobre, attendu à 19h00 GMT, devrait confirmer une divergence de trajectoires entre la politique de la Réserve fédérale et celles des autres grandes banques centrales, qui ne cessent de renforcer leurs mesures de soutien à l'activité.

Cette tendance contribue à renforcer le dollar et à peser sur les cours du pétrole et des autres matières premières.

Côté valeur, Lowe's, numéro deux américain du bricolage, figure parmi les plus fortes hausses du S&P dans les premiers échanges, avec un gain de près de 5% à 61,43 dollars, à la faveur de résultats trimestriels meilleurs que prévu et d'un relèvement de ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

De même, Target, quatrième distributeur américain, gagne 4,6% à 70,66 dollars après avoir publié un bénéfice trimestriel meilleur que prévu grâce à des ventes en hausse à magasins comparables pour la première fois en quatre trimestres.

Staples, distributeur de fournitures de bureau, progresse de 4,3% à 13,30 dollar à la suite de résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Côté baisse, Dollar General cède 3,3% à 63,99 dollars. Le distributeur discount pourrait devoir fermer plus de 4.000 magasins pour obtenir le feu vert des autorités de la concurrence à l'acquisition de Family Dollar Stores, selon le New York Times. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)