Les actions ont le vent en poupe, au Japon surtout-enquête

mardi 18 novembre 2014 19h49
 

LONDRES, 18 novembre (Reuters) - Les investisseurs mondiaux ont réduit leurs réserves de trésorerie pour acheter des actions, notamment au Japon où le degré d'optimisme est à son plus haut depuis 2005, montre une enquête publiée mardi par Bank of America Merrill Lynch.

L'enquête mensuelle de la banque auprès d'un échantillon de gérants montre que 46% surpondèrent désormais les actions, une progression de 12 points dont la Bourse de Tokyo est la principale bénéficiaire.

L'enquête a été effectuée du 7 au 13 novembre, avant l'annonce d'une contraction surprise de l'économie japonaise qui était synonyme de récession.

Désormais, 45% des gérants surpondèrent le Japon, contre 32% en octobre et 23% en septembre, selon BofA-Merrill Lynch.

"La prise de risque, notamment sur les actions, le Japon et le dollar est l'idée directrice", commente Michael Hartnett, responsable de l'étude chez BofA Merrill Lynch Research.

Prenant acte des dégâts causés par la hausse de trois points de la TVA en avril, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a décidé mardi de repousser la nouvelle augmentation prévue l'an prochain et de convoquer des élections anticipées pour redonner à son gouvernement une légitimité politique.

L'enquête BofA Merrill Lynch montre que la proportion de gérants surpondérés en trésorerie, un choix de prudence en période de volatilité, a reculé à 13% contre 27% en octobre.

Sur les 214 gérants interrogés, avec la responsabilité de 569 milliards de dollars d'actifs, 43% ont dit prévoir une hausse des marchés actions, contre 35% en octobre.

Près d'un tiers ont identifié la déflation comme le principal risque pour leurs portefeuilles, tandis qu'un cinquième environ ont cité la situation géopolitique. (Chris Vellacott, Véronique Tison pour le service français, édité par Juliette Rouillon)