Les collectivités veulent peser dans le dossier Toulouse-Blagnac

lundi 17 novembre 2014 21h19
 

* Quatre candidats à la privatisation ont été auditionnés-CCI

* Les collectivités doivent donner leur avis d'ici mercredi

* Polémique sur la candidature d'un consortium sino-canadien

par Johanna Decorse et Matthieu Protard

TOULOUSE/PARIS, 17 novembre (Reuters) - Les quatre candidats à la privatisation de l'aéroport Toulouse-Blagnac ont été auditionnés par les actionnaires régionaux, qui ont désormais jusqu'à mercredi pour transmettre leur avis à l'Etat, alors que la présence d'un consortium sino-canadien fait grincer des dents.

Le gouvernement rendra dans un délai d'un mois sa décision sur le candidat retenu pour la privatisation du sixième aéroport français, a fait savoir lundi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, alors qu'une décision était initialement attendue d'ici fin novembre.

Ce décalage de calendrier et l'audition des candidats par les acteurs locaux, qui n'était pas prévue initialement, suggèrent que l'Etat souhaite davantage de temps et de consultation pour choisir un repreneur.

"Le consortium emmené par ADP (Aéroports de Paris) a présenté vendredi son projet aux acteurs locaux actionnaires de l'aéroport", a déclaré lundi soir à Reuters Alain Di Crescenzo, le président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Toulouse.

"Les auditions de Vinci, SNC-Lavalin et ses partenaires chinois et du fonds d'investissement Cube Infrastructure ont eu lieu lundi matin", a-t-il ajouté.   Suite...