LEAD 1-France-La CDC candidate au rachat d'un aéroport régional-Lemas

lundi 17 novembre 2014 09h43
 

(Actualisé avec Macron)

PARIS, 17 novembre (Reuters) - La Caisse des dépôts et consignations (CDC) est candidate au rachat d'un aéroport français, a déclaré lundi son directeur général sur France Info, au moment où l'Etat envisage de vendre une partie de ses participations dans des grandes entreprises.

"La Caisse des dépôts associée à des industriels est candidate pour le rachat d'une des grandes plates-formes aéroportuaires en France", a dit Pierre-René Lemas, sans préciser de quel aéroport il s'agirait.

Selon une source proche du dossier, Vinci Airports, qui exploite 23 aéroports dans le monde, a présenté une offre commune avec CDC Infrastructure (filiale à 100% de la Caisse des Dépôts) et EDF Invest pour l'aéroport de Toulouse-Blagnac, détenu à 60% par l'Etat.

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a déclaré à Reuters en marge de la conférence annuelle des entrepreneurs, que l'Etat rendrait "dans un mois à peu près" sa décision sur les bénéficiaires de l'opération.

Le groupe australien Macquarie, l'espagnol Ferrovial et l'opérateur aéroportuaire allemand AviAlliance se sont retirés de l'appel d'offres.

Trois candidats restent en lice : deux consortiums français emmenés par Aéroport de Paris et Vinci Airports et le canadien SNC-Lavalin aux côtés de deux investisseurs chinois, Shandong Hi-Speed Group et FPAM.

La CDC est quant à elle en quelque sorte le bras armé de l'Etat.

Prié de dire si cela poserait un problème que des investisseurs chinois soient majoritaires, Emmanuel Macron a répondu : "Nous ne vendons qu'une minorité, on ne vend pas la majorité." (Emmanuel Jarry, avec Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)