Club Med attendra l'ultime surenchère pour donner un avis

vendredi 14 novembre 2014 19h57
 

PARIS, 14 novembre (Reuters) - Club Méditerranée a fait savoir vendredi que son conseil d'administration ne donnerait pas d'avis sur les éventuelles surenchères successives du conglomérat chinois Fosun et de l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi en vue du rachat du groupe de loisirs.

L'entreprise indique dans un communiqué avoir pris cette décision après que l'Autorité des marchés financiers (AMF) a décidé jeudi d'opter pour une procédure visant à accélérer le calendrier des offres.

"Dans ce cadre, le conseil d'administration précise qu'il rendra un avis motivé sur l'ultime surenchère", écrit le Club Med.

Andrea Bonomi a surenchéri mardi en proposant de racheter le groupe français au prix de 23 euros par action, soit un euro de plus que le milliardaire chinois Guo Guangchang.

La nouvelle offre de l'homme d'affaires italien est intervenu après qu'il a acquis hors marché des actions Club Med auprès des fonds Boussard & Gavaudan et Tyrus Capital au prix de 23 euros par action. (Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez)